Apprendre à recevoir

Sais-tu recevoir ? Je pose la question car ce n’est pas toujours évident, et beaucoup éprouvent une difficulté, consciente ou non, à recevoir.

D’ailleurs, on dit qu’il est plus facile de donner que de recevoir, n’est-ce pas ?

Pour illustrer ça, je te raconte une anecdote qui nous est arrivée durant notre voyage au Kenya.

Nous avions loué, pour une journée, une voiture avec chauffeur pour faire une excursion. Il faut dire qu’il y a une chose assez hallucinante là-bas : ils sont complètement indisciplinés en matière de conduite !

Parfois ça donne des situations assez cocasses, comme des voitures qui dépassent le plus naturellement du monde sur le trottoir !
Et puis parfois ça donne des situations stressantes ! C’est ce qui nous est arrivé : notre conducteur roule vite dans une circulation plutôt compliquée, et tout à coup, un grand coup de frein qui nous propulse en avant !! On a manqué de rentrer dans la voiture devant nous. J’ai eu très peur ! Notre chauffeur s’excuse en disant « Sorry for that », et je réponds « No problem » !

Tu te rends compte ??! Je ne trouve rien d’autre à répondre que « No problem » !

Ça m’a fait réaliser à quel point il est encore parfois difficile pour moi de recevoir.

Recevoir une excuse sans dire « ce n’est rien », recevoir un compliment ou des éloges sans chercher à se minimiser ou à se diminuer, à faire ma modeste…

En revanche, on m’a dit un jour que je suis beaucoup dans le don. Et je m’y suis reconnue.

Je me retrouve complètement dans un don de moi-même, bien au-delà de ce que je m’autorise à recevoir ou à demander.

Donner et recevoir sont les deux versions complémentaires d’un même flux, les deux faces d’une même pièce.

Et les actions de donner et de recevoir devraient être équilibrées.

Mais donner est moralement plus valorisé que recevoir dans notre société, en particulier pour nous les femmes et les mères.

D’ailleurs, demander est tout aussi difficile que recevoir.

Demander et recevoir, c’est en réalité :
se reconnaître une part de vulnérabilité,
accepter de se montrer dans une situation de manque,
avoir de l’humilité,
et c’est aussi s’aimer,
se considérer comme ayant du mérite à recevoir, comme étant assez bien pour mériter de recevoir.

Quand on est dans l’orgueil, la suffisance, la peur (par exemple de se sentir redevable ou endetté), ou une faible estime de soi, il nous est difficile de demander et de recevoir d’une manière fluide et abondante.

Or, s’il y a une chose que j’ai apprise sur l’argent et l’abondance, c’est que ce n’est pas uniquement une question de chiffres, c’est aussi et surtout une histoire d’émotions et de savoir-être.

L’argent et l’abondance, c’est apprendre justement à demander et à recevoir,
c’est apprendre à dépasser cette immense charge émotionnelle négative qui se déclenche en nous rien qu’à l’évocation du sujet de l’argent,
c’est apprendre à s’ouvrir à la vie,
c’est apprendre à s’aimer,
c’est apprendre la gratitude,
c’est apprendre l’humilité, de reconnaître ses besoins et ses envies,
c’est apprendre à rêver grand et s’autoriser à ce que le GRAND nous arrive

Car on peut recevoir de l’argent, mais si nos émotions et notre état d’esprit ne nous soutiennent pas, nous pouvons nous débrouiller, le plus souvent inconsciemment, pour faire partir cet argent aussi vite qu’il vient à nous.

L’argent est en effet un sujet tabou qui cristallise beaucoup de croyances, de peurs et de limites chez la plupart d’entre nous.

Quelques exemples d’émotions négatives suscitées par l’argent : peur d’en manquer, peur d’en avoir (d’où auto-sabotage), honte d’en vouloir, honte d’en avoir, colère de ne pas en avoir, gêne d’en parler, d’en donner ou d’en recevoir, haine de l’argent et des riches…

Ces émotions, ces croyances et ces peurs nous empêchent de considérer l’argent comme un simple outil et de l’attirer en abondance dans notre vie.

Ces croyances et ces peurs sont créatrices, et nous entraînent finalement dans les situations auxquelles nous croyons et que nous redoutons.

Pour attirer l’argent et l’abondance dans notre vie, pour vivre une vie qui nous fait réellement vibrer et réaliser nos objectifs, on commence par un travail sur nos émotions et notre état d’esprit.

Et c’est un travail passionnant. Tous ces souvenirs, toutes ces croyances, toutes ces peurs que nous associons de près ou de loin à l’argent…
C’est un travail qui ne s’arrête pas, car au fur et à mesure qu’on avance, d’autres blocages peuvent apparaître.

C’est un travail profond qui rayonne dans tous les pans de notre vie et qui nous permet finalement de mieux nous connaitre, qui permet un retour à soi.

C’est un travail que je suis fière de faire avec les participantes de mon programme,
et que je suis fière de partager avec toi qui me lis chaque jour. J’espère que mes partages te servent et t’aident.

J’espère aussi pouvoir t’accompagner, faire un bout de ce chemin avec toi quand tu seras prête
Merci d’être là et de me lire 🙂 (mode gratitude activé ^^)

Apprendre à recevoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *