Qui est l’esclave de l’argent?

Imagine deux personnes :

La première est riche et continue de s’enrichir, elle s’intéresse au sujet de l’argent et fait attention à ses finances.

La deuxième n’est pas riche et affirme ne pas s’intéresser à l’argent, ne pas vouloir devenir riche. Elle s’en fiche. Elle n’associe pas son bonheur à ce qui est matériel. Elle a tout ce qu’il lui faut pour être heureuse, du moment qu’elle ait un toit, de quoi manger et se vêtir.

D’après toi, laquelle de ces deux personnes est esclave de l’argent ?

La première ? Pourquoi ? Parce qu’elle continue de s’enrichir et accorde de l’importance à l’argent ? Peut-être qu’elle est esclave, si elle est insatiable et cupide, si elle amasse l’argent juste pour l’argent, si elle considère l’argent comme une fin en soi.

Mais il y a des chances qu’elle ne soit pas esclave. Car elle a peut-être juste de grands projets dans sa vie. Il est possible qu’elle ait des projets d’ouvrir plein d’écoles alternatives et bienveillantes dans le monde, pour accueillir et respecter l’unicité de chaque enfant. Peut-être qu’elle veut créer des entreprises, et des emplois. Elle s’enrichit pour réaliser des projets ambitieux et qui contribuent à améliorer sa vie, et le monde.

Ce qui est sûr, c’est que la deuxième personne est esclave de l’argent. Elle a pourtant l’air détachée des choses matérielles. Elle est probablement heureuse car elle sait apprécier ce qu’elle a, et sait se contenter de peu. Elle ne s’intéresse pas à l’argent, elle s’en fiche. Elle ne sait probablement pas combien elle gagne exactement, ni combien elle dépense exactement.

Son argent va et vient… Et comme elle n’y fait pas attention, elle dépense sans trop compter, sans trop savoir si elle en a les moyens ou pas. Elle en a peut-être les moyens, car elle gagne correctement sa vie.

Mais elle est enchaînée dans la course à l’argent. Pourquoi ? Parce qu’elle est tout simplement obligée de travailler et de courir après son salaire chaque mois, pour pouvoir vivre ! Eh oui, nous vivons dans une société basée sur l’argent, et il faut de l’argent pour vivre. Elle n’a pas de vision d’avenir ni de véritables projets pour le futur. Elle vit au jour le jour, et profite de son argent au jour le jour.

Je connais beaucoup de monde qui ressemble à cette deuxième personne, avec quelques variations. Il y en a qui essaient d’épargner un peu chaque mois, en ne sachant pas vraiment pourquoi ni pour quoi, et qui piochent dans leur épargne quand ils en ont envie. Il y en a qui vivent et profitent de la vie sans se soucier du lendemain. Ok j’avoue, c’était moi ! Mais ça c’était avant ! ^^

Avant d’apprendre.

Il y a tellement de choses sur l’argent que j’aurais voulu qu’on m’apprenne quand j’étais plus jeune. Mais l’argent est un sujet tabou. On nous apprend plein de choses à l’école, mais rien sur l’argent !

On nous dit : « Etudie bien, c’est important, ainsi tu pourras trouver un bon emploi dans une bonne entreprise. » Pour gagner quoi ? De l’argent !!! Ouiiii !!! Mais on fait quoi avec cet argent ? Eh bien, on fait des achats, qui enrichissent les vendeurs. C’est peut-être pour ça qu’on déteste les vendeurs ? On convoite ce qu’ils vendent mais on leur en veut de s’enrichir ? Mais mais mais… on n’a qu’à pas acheter ! Les vendeurs ne font que te proposer de la valeur, quelque chose dont tu as peut-être besoin, en échange de ton argent. Maintenant, si tu ne sais pas toi-même ce dont tu as réellement besoin, c’est ton problème, ce n’est pas de la faute du vendeur ! Définis tes priorités et tes projets, pour faire ce que tu veux vraiment de ton argent !

Si tu n’as pas de projets, tu vas travailler pour réaliser les projets des autres !

Aujourd’hui j’ai envie de dire à mes enfants et à ma petite sœur : mes chéris d’amour, mes précieux, oui travaillez bien, étudiez bien, étudiez tout, pour pouvoir non pas trouver un bon emploi dans une bonne entreprise, mais pour maîtriser l’argent et le mettre au service de vos rêves, de votre vie.

Étudiez bien, étudiez tout, pour pouvoir non pas trouver un bon emploi dans une bonne entreprise, mais pour pouvoir créer des entreprises ou en acheter !

Oui, c’est totalement inspiré du père riche de Kiyosaki (de son célèbre livre « Père riche, père pauvre »). Je trouve qu’il a tellement raison ! Et que c’est ce qu’on devrait apprendre aux élèves dans toutes les écoles, et non pas à devenir des exécutants voire des pions, au service des entreprises, de la société de consommation et tout le reste ! Et à être l’esclave qui court après l’argent toute sa vie pour vivre, sans jamais décider et avoir le pouvoir réel sur son temps !

Tu peux arrêter d’être esclave si tu décides de prendre ta vie et ton argent en main. Apprends à mettre l’argent au service de ta vie et de tes projets. Lis. Apprends à épargner, apprends ce que c’est qu’un actif, un passif, un achat, un investissement, apprends à investir.

Tu connais cette super formation de la non moins super Marina alias Accro du budget? Elle va changer ta vie, ta vision de l’argent et ta relation avec l’argent. J’en sais quelque chose, j’ai fait cette formation ! Et tu y trouveras de beaux témoignages d’autres participantes (que des femmes, mais on le sait bien, who run the world ? 😉 ) : 21 jours pour des finances zen. Go et sortons de l’esclavage !

L’éducation financière est vraiment importante, une base !

 

Esclave de l’argent

Une pensée sur “Esclave de l’argent

  • 8 avril 2017 à 17 h 22 min
    Permalien

    Coucou Ony,

    Avoir de grands rêves et oser les réaliser, se donner les moyens, ne pas suivre le chemin « réglementé » et tout faire pour rester soi-même, c’est à mon sens une liberté immense.

    Cela passe par l’argent et ce qu’il nous permet de faire. Quand cela est pour notre bien et celui des autres, on se libère de toute forme d’emprisonnement et le côté malsain que l’argent déclencherait en nous, glisse sur nous sans nous atteindre.

    La vie nous à formaté à penser et entrer dans un moule, qui ne correspond même plus à la majorité d’entre nous. Le monde évolue à une vitesse hallucinante, et ne s’adapte plus à toutes nos différences et nos spécificités ; Nous devons nous en affranchir pour nous épanouir.

    Je te dis à très vite ^^

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *